Blogue

Alex Labrie
Alex Labrie 2 décembre 2016
Partager
Partager
Les 7 tendances marketing de 2017
S’il y a un domaine qui évolue très rapidement, c’est bien le marketing numérique! Chaque année, nous voyons de nouvelles plateformes arriver et partir. De nouvelles tendances s’ accroîssent et d’autres dépérissent. Voici, 7 tendances qui, selon moi, marqueront l’année 2017.

La continuité du déclin tranquille du marketing traditionnel

Selon une étude réalisée par le New-York Times, 66% des familles américaines utilisent la vidéo sur demande et les plateformes de contenu tel Netflix. Le pourcentage de familles américaines qui décident de couper le câble croît depuis 5 ans. Un tiers de la génération Y dit ne pas utiliser du tout le câble. On constate la même tendance pour les journaux et revues. Aujourd’hui, nous avons le plein contrôle sur ce que nous consommons et décidons où notre attention mérite d’être portée. Le web nous donne accès, dans l’immédiat, au contenu de notre choix. Pourquoi j’irais me morfondre dans une case horaire? Cette tendance n’est pas exclusive au jeune branché cool du Miles-end. Mon père, à qui j’ai montré comment envoyer un courriel il y a 3 ans, est maintenant un pro de la gestion d’enregistrement de téléséries sur son illico; il écoute ses séries en prenant le soin de ‘skipper’ chaque annonce, du grand art! Les panneaux d’affichage captent aussi de moins en moins notre attention. À quoi bon payer le gros prix pour des bannières lorsque tout le monde est rivé sur son téléphone! Il en va de même pour les bannières web que je classe aussi dans le marketing traditionnel. Les bannières sur mobiles offrent, en moyenne, un taux de clic sur impression de 0.35%, puis la moitié est accidentelle! En 2017, ces médias continueront d’être de moins en moins pertinents pour les entreprises et professionnels désireux de rejoindre leur public cible.

La montée tranquille du marketing de contenu

Le marketing de contenu consiste à faire du marketing que les gens aiment. Nous parlons ici, d’articles de blogue, de vidéos ou autres types de contenu qui aident, informent ou divertis le public cible d’une entreprise dans le but de le convertir en client et ambassadeur de marque. Cette tendance est de plus en plus populaire, car les entreprises constatent bien que le message publicitaire ne passe plus chez le consommateur 2.0. Mais, est-ce que ça marche? Selon une étude commandée par l’agence américaine Contently, une compagnie qui excelle dans le marketing…. de contenu génère, en moyenne, 50% plus de prospects pour des frais 33% moins élevés. Quand même pas pire!

La vidéo en direct

Depuis quelque mois, Facebook offre la possibilité de faire des vidéos en direct via un téléphone intelligent. Comme tout type de publication, nous pouvons la commenter et la partager. Cela représente un outil incroyablement puissant pour les marques désireuses de rejoindre et d’interagir davantage avec leur communauté. Un des plus grands exemples de 2016 fût sans contredit l’élection américaine. Donald Trump a su tirer avantage de cette nouvelle fonction en présentant en direct chacun de ses « rallys politiques » qui cumulaient en moyenne plus de 150 000 vues.

Le règne de Snapchat

Snapchat est utilisé par plus d’un million de personnes, chaque jour. Aux États-Unis, 41% des 18-34 ans l’utilisent quotidiennement. C’est absolument incroyable pour une app d’à peine 5 ans! En résumé, l’application vous permet d’envoyer des vidéos et photos à vos amis qui seront disponibles pour une durée maximum de 24 heures. Les gens adorent cette application, car elle permet d’être aux premières loges du quotidien de nos amis ou célébrités préférées, sans montage vidéo, que du vrai. Depuis quelque temps, Snapchat teste en beta leur plateforme d’enchères publicitaire. Un peu comme Facebook, les annonceurs pourront faire de la publicité en ciblant différents types d’audience comme la géolocalisation et le sexe. Tout porte à croire que 2017 sera l’année Snapchat!

La guerre entre réalité virtuelle (RV) et réalité augmentée (RA)

Je ne parle pas ici d’une guerre du style Betamax contre VHS, tous deux ont un grand potentiel et représentent des opportunités différentes. Cette guerre se fera entre entreprises sur la question : « Qui utilise le mieux ces deux nouveaux médiums ». D’abord, un casque RV ou (de réalité virtuelle) est une technologie qui permet à un utilisateur de plonger au cœur même d’une expérience virtuelle. Des capteurs de mouvement permettent de repérer le déplacement de la tête moyennant une expérience assez débile merci! Pour avoir utilisé l’Oculus Rift et le Google Cardboard, je dois dire qu’on s’y croit vraiment! J’ai, par exemple, expérimenté un contenu promotionnel créé pour le compte du film d’horreur Insidious et oui, j’ai vraiment eu la chienne! Plusieurs casques sont présentement sur le marché, mais selon certains, les « reals deals » arriveront en 2017. De l’autre côté, la réalité augmentée est une technologie qui permet de superposer des données « virtuelles » au monde du réel par l’entremise d’une tablette au d’un téléphone intelligent. Par exemple, nous pourrions positionner notre cellulaire devant un sac de café en épicerie afin de connaître la provenance des grains, le niveau de torréfaction, l’histoire de la marque et j’en passe! Selon le magazine augmented-reality.fr, la RA nous « permettra de rendre la réalité de tous les jours beaucoup plus riche, puis en les combinant aux données du web, ses possibilités sont sans limites! ». L’avenir nous dira laquelle de ces deux solutions offre le plus d’opportunité.

La monté de la vidéo 360

Depuis près d’un an, YouTube et Facebook offrent la possibilité de publier des vidéos de type 360. Sur mobile, ces vidéos permettent à un utilisateur de visionner une vidéo à 360 degrés. Si vous lisez cet article sur mobile, je vous conseille de cliquer sur ce lien, je n’en dis pas plus! Cette solution représente une belle opportunité pour une entreprise de faire vivre, à son public cible, une expérience de marque incroyable et ce à faible coût. Imaginez une compagnie en tourisme qui offre la visite de lieux exotiques en 360 degrés ou un bar qui offre un tour guidé de son établissement lors d’un samedi soir bien achalandé!

Le monté de popularité de l’influenceur 2.0

Le web regorge de personnes ayant su développer leurs propres tribunes autour de leurs passions. Par tribune j’entends, par exemple, une chaîne YouTube ou un blogue. Que ce soit dans le domaine des cosmétiques ou du sport, ces personnes jouissent d’une audience hautement qualifiée qui leur fait confiance. Certaines personnes peuvent même en vivre par l’entremise de revenus publicitaire et d’affiliations avec différentes marques; le nouveau rêve américain! De plus en plus d’entreprises y voient l’opportunité de placer leurs produits ou services devant une audience hautement qualifiée et confiante. Par exemple, l’entreprise en cosmétique Lise Watier a développé, ces derniers mois, plusieurs partenariats avec différentes blogueuses québécoises. On parle ici de tests de produits, de trucs pour faire des maquillages réussis et j’en passe! Nous verrons davantage d’initiatives de ce genre cette année!
Partager
Partager